Trucs et astuces d'une entrepreneure

Design sprint : quelles sont les 5 étapes de ce processus ?

Le design sprint désigne une méthode de co-création qui vise à trouver rapidement une solution innovante à une problématique. Son objectif est d’accélérer le processus d’innovation des sociétés à travers la compression des mois de travail en 120 heures. Elle se compose en effet de 5 étapes à réaliser en 5 jours. Découvrez dans le présent article les différentes phases de déroulement de cette démarche structurée et créative.

Premier jour (lundi) : comprendre

Avant toute chose, vous devez définir vos objectifs à atteindre afin que toute votre équipe puisse marcher vers la même direction. Cette première étape consiste à se mettre à la place de celui qui utilisera votre solution innovante. Il est essentiel de comprendre les problématiques existant à propos du projet.

Pour ce faire, il faut rechercher des informations sur le mode de vie, les pensées, les sentiments et l’avis de vos futurs utilisateurs. On utilise généralement des questionnaires en ligne pour avoir un grand nombre de répondants. Vous pouvez aussi insérer les questions que vous souhaitez en vous servant de la méthode de ‘’l’entonnoir’’, c’est-à-dire en partant de la question la plus générale à la plus poussée.

Dans cette phase du design sprint, vous avez encore la possibilité de faire une immersion totale dans le milieu qui vous intéresse. Cela dans le but d’appréhender les besoins de votre cible. Par exemple, vous pouvez vous adresser à une cible particulière en interne. Dans ce cas, passez une journée en immersion au sein de votre entreprise pour le poste que vous visez.

Cette approche peut fonctionner pour certains projets. Le contact direct avec les protagonistes vous permet de voir directement les problématiques.

Pour finir, la création des persona reste la technique la plus facile et la plus rapide. Il s’agit de fiches d’utilisateurs types de votre design sprint comportant leur identité, leurs blocages, leurs attentes, etc. Cette solution requiert un plus grand niveau d’empathie et limite la compréhension réelle des besoins utilisateurs.

Deuxième jour (mardi) : diverger

Après une journée entière de compréhension du problème et de sélection d’une cible pour votre sprint, c’est le moment de vous concentrer sur la recherche des solutions potentielles. Cette étape a pour objet de récolter un grand nombre d’inspirations. Il s’agit de chercher ensemble toutes les solutions imaginables et de les dessiner sous forme de croquis (sketch).

Commencez par une approche créative et divergente. La suite de cette étape du design sprint consiste à œuvrer et mettre au point des concepts plus aboutis à l’aide des premières idées. Pour rechercher les idées, vous pouvez vous inspirer du brainstorming qui vous donne la possibilité de vous affranchir des limites que vous vous fixez.

Les idées évoquées durant la séance d’idéation doivent être revues, remixées et améliorées. Dans l’après-midi, chacun dessine (sketch) les meilleures idées suivant une démarche en 4 étapes, basée sur la critique constructive plutôt que sur la qualité des croquis. Vous devez aussi commencer à planifier le test client du 5e jour en engageant des utilisateurs de votre design sprint qui correspondent à votre profil cible.

Troisième jour (mercredi) : décider

Le mercredi, vous aurez de nombreuses solutions fondées sur vos croquis du mardi. Étant donné que vous ne pourrez pas les prototyper et les tester toutes, il vous faut un plan solide. Vous devez donc sélectionner les meilleures idées puis les insérer dans un plan suivant les 5 étapes définies par John Zeratsky et Jake Knapp.

Quatrième jour (jeudi) : prototyper

Vous avez eu à créer un story-board le mercredi avec votre équipe. Le jeudi, vous devez élaborer un prototype de la solution imaginée. À cette phase du design sprint, ne visez pas l’exactitude, mais plutôt un POC (Proof Of Concept, preuve de concept) assez réaliste. Cette maquette permettra de vous assurer de la faisabilité du projet et de faire des tests clients.

Le prototypage en une journée peut paraitre compliqué. Cependant, l’opération est simple et vous avez déjà pris l’ensemble des décisions fondamentales le mercredi et intégré celles-ci dans le story-board. De plus, vous pouvez diviser l’équipe en sous-groupes qui s’occuperont chacun d’élaborer une partie de la solution. Pour finir, vous utiliserez les compétences de votre équipe.

Cinquième jour (vendredi) : tester

Le vendredi est le jour de l’aboutissement et de la récompense du travail d’équipe. Le prototype réalisé doit être présenté aux utilisateurs cibles pour que vous puissiez scruter les réactions de ceux-ci. Il ne faut surtout pas rester passif.

Interrogez-les, étudiez leur façon de réagir et d’appréhender le prototype. À la fin de cette étape, vous savez exactement ce que vous devez faire pour résoudre ce qui constituait un problème compliqué en début de semaine.

Conclusion

Somme toute, les étapes les plus connues du design sprint sont comprendre, diverger, décider, prototyper et tester.

Related posts
Trucs et astuces d'une entrepreneure

Comment organiser un voyage d'affaires à Bruxelles

Vous avez été convié à divers événements d’affaires à Bruxelles en Belgique ? Vous y voyez…
Read more
Trucs et astuces d'une entrepreneure

Quand le Bullet journal de la Mompreneure s’invite dans votre vie

Le phénomène « Bullet journal » connait un engouement total auprès de toutes les mamans. Le…
Read more
Trucs et astuces d'une entrepreneure

Comment améliorer sa productivité en travaillant de chez soi ?

Travailler à la maison présente des avantages certains. Par contre, il faut réussir à maintenir…
Read more